COMMUNIQUÉ DES FILS DE BESAGNE - LES VALEURS…..DE QUOI ???

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

COMMUNIQUÉ DES FILS DE BESAGNE - LES VALEURS…..DE QUOI ???

Message par Le Bureau le 28.11.16 20:51

COMMUNIQUE DES FILS DE BESAGNE
LES VALEURS…..DE QUOI ???


L’association Les Fils de Besagne, club de supporters du Rugby Club Toulonnais, souhaite faire connaître son exaspération face à deux sujets a priori très éloignés, s’ils ne se rejoignaient pas en définitive sous une et seule même bannière, celle de « l’absence de partage et du manque de respect».

Notre association s’excuse d’ores et déjà d'oser égratigner le dogme moral de l'ovalie, à savoir celui des sacro-saintes valeurs que véhiculeraient ce sport, sur et en dehors du terrain.

De Respect et de Partage dans les tribunes

La première de nos consternations est née crescendo de ces « publics rugby » de France et de Navarre, qui se pensent malin à scander fièrement et « courageusement » à la toute fin des rencontres (souvent à la 80ème ou à la 81ème minutes pour ne prendre aucun risque de voir l’adversaire du jour passer devant au score) les maintenant tristes, célèbres et récurrents « Et ils sont où… ? ». D’autres « publics » pourtant attachés aux valeurs de l’olympisme et apparaissant pourtant comme des élèves modèles, s’étaient même laissés aller dans un passé encore récent, à envoyer en pleine rencontre, toujours dans la plus parfaite insouciance,  « Les toulonnais sont des voyous ! ».

Désormais l’épisode d’un soit disant « chambrage » des visiteurs apparaît comme une figure imposée dans le monde du supportariat en terre d’ovalie. La question est de savoir si nous sommes là toujours dans une ambiance bonne enfant ou si nous avons franchi une ligne rouge tendant plus à autoriser, sous couvert de l’anonymat zélé de la foule, des attitudes provocatrices, insultantes ou humiliantes à destination des visiteurs. L'autre question est de savoir quel rapport les supporters des différents clubs souhaitent-ils avoir les uns avec les autres ?

Les Fils de Besagne ont réalisé depuis le début de saison 5 déplacements. Si les supporters bayonnais se sont fait un point d’honneur à nous accueillir de la meilleure, de la plus amicale et chaleureuse des manières, ce sont les « Et ils sont où les toulonnais ?" qui ont constitué majoritairement les seuls « moments de partage» avec les supporters locaux lors de nos autres périples.

La bêtise d’une foule n’a pas de limite, mais parfois certains se distinguent dans leur fougue en joignant à la voix, les insultes et les gestes obscènes. Sous couvert de ce prétendu « chambrage » certains en profitent pour exprimer une aversion, disons le parfois même leur haine, quand ils ne libèrent carrément pas tout simplement leur violence.

À Castres, les « pires d’entre eux » dans leur élan de bêtises se sont rués sur notre délégation de supporters ayant eu le malheur de réprouver par la gestuelle du pousse vers le bas, ce fameux chant de la 81eme minute, tandis que « leur champion du monde hors catégorie » commettait gratuitement l’impensable : le seuil de la violence était bel et bien franchi ! Voilà donc pour le moment de partage et de convivialité. Nous laisserons le soin à la justice de retrouver et de sanctionner cet abruti notoire sachant qu’il arborait un superbe t-shirt « Les amis du rugby », club de supporters castrais, qui contacté n’a bien sûr pas été en mesure de l’identifier…. Il appartiendra à ce groupe et au club du Castres Olympique de s’interroger sur la mission et le rôle de chacun, de ce qu’ils sont prêts à tolérer dans leur environnement mutuel. La LNR très forte pour mettre en avant certaines valeurs de respect et d’éthique, et convoquer des commissions de discipline, aura elle aussi à se prononcer sur cet incident et sur l’absence totale de sécurité dans les tribunes de Pierre-Antoine à ce moment critique.*

Tous les supporters ne sont bien sûr pas à mettre dans le même sac que cet odieux personnage, et nous avons reçu, après coup, de nombreuses marques de sympathie. Notre association suggère donc que les plus pacifiques et intelligents qui ont pu à l’occasion, se laisser aller à ces chants s’interrogent sur leur sens, leur finalité et ce qu’ils peuvent provoquer. Notre association aimerait leur demander si, in fine, ils souhaitent que les stades de rugby ressemblent à l’avenir plus à des lieux de parcage que de partage, où l’on pourra ainsi mieux invectiver, humilier et insulter le supporter adverse, ou si au contraire, le bon vivre , le mieux partager et supporter ensemble à encore une chance d’exister entre supporters.

De Respect et de Partage avec nos joueurs

L’autre état de fait qui appelle notre indignation paraitrait au premier abord beaucoup plus léger. Il semblerait même très éloigné des préoccupations soulevées précédemment, s‘il ne mettait pas en exergue là encore, la déliquescence des notions de partage et de respect.

C’est cette fois à notre club que nous souhaitons nous adresser.

Ce constat est d’autant plus douloureux qu’il émane de l’attitude des nôtres, de notre équipe, de nos joueurs qui ne viennent plus saluer, ceux, qui week-ends après week-ends, sacrifient argent et  temps, en parcourant des centaines de kilomètres pour les soutenir. Au coup de sifflet final, pas un regard, pas même un salut pour ses propres supporters, les « stars » décampent avec un empressement tel, qu’il pourrait laisser le sentiment dérangeant d'une forme de mépris.

Il semble en effet bien plus important pour beaucoup de vite rejoindre les « copines », ex-coéquipiers et adversaires du jour, afin de se livrer avec eux aux rituels des « bisous » et des « selfies », ou encore de réaliser le « tweet » intelligent de la soirée, toujours dans la plus parfaite bonne humeur et décontraction, alors que quelques minutes ou heures auparavant, les mêmes avec « leurs tronches d’enterrement » étaient incapables d’exprimer quoique ce soit sinon une apparente indifférence pour leurs propres supporters.

Malheureusement il en va également ainsi à domicile, certains préférant parcourir « L’avenue des Légendes », écouteurs sur les oreilles et regards fixés sur leurs pompes, ne partageant rien avec le peuple de Besagne pourtant massé là et venu pour eux.

Au rugby, nous avions l’impression jusqu’ici que nous pouvions encore voyager, gagner ou perdre ensembles.

Messieurs, respectez-nous et par cette même occasion respectez-vous. Continuez ainsi et un jour vous vous retrouverez seuls, seuls à lutter lors de vos matchs à l'extérieur, seuls à votre arrivée à Mayol.

Votre président et votre entraîneur devaient déjà vous faire passer ce petit message. Apparemment il n'a pas été bien transmis ou compris.

Nous serons, pour notre part attentifs à cette évolution générale qui affecte les relations entre les hommes, femmes et enfants qui partagent en principe une même passion, et ceci qu’ils soient supporters ou joueurs. Nous continuerons à notre niveau à cultiver les notions de convivialité et de partage qui nous animent. Nous lutterons contre toutes les marques d’irrespect ou formes de violence pouvant émerger de notre environnement rugbystique.

Enfin, à Mayol comme à l’extérieur, par principe de réciprocité, notre engagement initialement sans faille à toujours plus encourager et à aller supporter ceux qui devraient savoir nous livrer témoignage de leur respect et reconnaissance, faiblira désormais volontairemennt, chaque fois qu’il nous sera donné de constater une attitude méprisante.
Le Bureau des Fils de Besagne.



* voici en suivant ce lien, le courrier transmis au Castres Olympique avec pour copie la Ligue Nationale de Rugby et le Rugby Club Toulonnais : http://lesfilsdebesagne.fr/images/mp3/Lettre-President-CO---incident-match-du-19-nov-16-Castres-RCT.pdf
avatar
Le Bureau
Modérateur

Messages : 103
Date d'inscription : 20/10/2007
Localisation : Toulon

Voir le profil de l'utilisateur http://lesfilsdebesagne.free.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum